Hamilton double la mise ! – Qualifications – GP de Malaisie

24 03 2012

Et de deux ! Lewis Hamilton arrache sa seconde pole position de la saison au terme d’une Q3 très serrée qui confirme la bonne forme de l’écurie de Woking en ce début de championnat. Jenson Button rejoint son coéquipier en première ligne alors que Michael Schumacher prouve que sa bonne performance en Australie n’était pas un one-shot.

Néanmoins, Radio Paddock estime que le pilote le mieux placé stratégiquement est bien Sebastian Vettel, 5e sur la grille. En effet, le pilote Allemand s’est qualifié en pneus durs ce samedi, alors que tous ses autres concurrents ont roulé en pneus tendres. Cette donnée prise en compte, on peut penser que la pointe de vitesse intrinsèque du double champion du monde en titre et de sa Red Bull est bien supérieure à ce que nous avons vu aujourd’hui, et qu’elle est, sinon meilleure, du moins égale à celle des McLaren. Dans le même ordre d’idées, les difficultés d’Hamilton à préserver ses pneumatiques pourraient s’annoncer rédhibitoires sur toute la durée d’une course, au même titre que Mercedes, certes bonne surprise de ce début de saison en termes de performances mais dont la voiture « martyrise » les pneus. Vettel a donc une très belle carte à jouer, car il peut prétendre à prendre l’avantage au starter sur son coéquipier Mark Webber, qui n’a toujours pas résolu semble-t-il ses problèmes de lancements à en croire ses quatre places perdues en début de course à l’Albert Park. L’Allemand pourra ensuite attendre la baisse de rythme de Schumacher et d’Hamilton liée à la dégradation de leurs pneumatiques pour progresser jusqu’à la 2e place. En définitive, la course de dimanche ne devrait pas se jouer entre les deux pilotes McLaren, mais bien entre Button et Vettel…

Q3

Le pari de McLaren de lancer une monoplace dénuée de « marche » sur le museau est en train de payer semble-t-il. En effet, comme à Melbourne la semaine dernière, l’équipe anglaise est parvenue à placer ses deux bolides aux deux premières places de la grille de départ.

Vettel va jouer les durs pour la course.

Derrière Schumacher en 3e position, Mark Webber est le mieux placé des pilotes Red Bull, devant son partenaire Sebastian Vettel, qui profite de la pénalité de 5 places infligée à Kimi Raïkkönen (le Finlandais a du changé de boites de vitesses) pour se hisser en 5e position. A noter que le double champion du monde en titre a fait le choix de réaliser sa Q3 en pneus durs, ce qui n’est pas anodin, d’autant plus que le type de gommes choisi par les pilotes aura une grande importance stratégique lors de la course, sur l’un des circuits les plus exigeants du calendrier pour les pneumatiques. Plus bas dans la Q3, Ferrari semble avoir déjà réalisé un premier pas en avant en intégrant l’une de ses voitures dans l’ultime phase des qualifications, à savoir Fernando Alonso en 8e position. Les deux Lotus prendront le départ du GP en 6e (Romain Grosjean) et 10e position (Raïkkönen), alors qu’on attend avec impatience de voir l’allure de Sergio Perez, qualifié 9e, qui avait effectué une fantastique remontée le weekend dernier (de 22e à 8e), et dont la capacité à gérer ses pneus sera à n’en pas douter un atout de maitre dimanche.

Q2

Pour la seconde fois consécutive, Felipe Massa n’est pas parvenu à se qualifier pour la dernière partie des qualifications et échoue à une moyenne 12e place, entre les deux Williams de Pastor Maldonado et de Bruno Senna, qui semblent quant à elles démontrer que l’écurie de Grove mène la danse dans le cœur du peloton. De leurs côtés, les Force India et les Toro Rosso déçoivent quelque peu, fermant la marche de la Q2.
Cependant, dans une course qui devrait mettre à rude épreuve les pneumatiques, s’élancer de la Q2 est un moindre mal car les pilotes de cette partie de tableau auront la possibilité de choisir leur type de gommes pour le début de l’épreuve, et donc de chausser des pneus flambant neuf (rappelons que les pilotes de Q3 ont eux l’obligation de s’élancer avec les mêmes enveloppes que celles utilisées lors de la dernière étape des qualifications).

Q1

La question récurrente de la Q1 est toujours de savoir quel pilote/écurie restera bloqué avec les six pilotes des trois équipes de bas de tableau. Malheureusement, c’est Jean-Éric Vergne, qui n’était pas parvenu la semaine dernière à intégrer le top 10, qui n’a cette fois-ci pas réussi à prendre part à la Q2. Derrière lui, les Caterham commencent sérieusement à se rapprocher du milieu de tableau, comme en témoigne l’écart de 2 dixièmes séparant Vergne d’Heikki Kovalainen. Enfin, les deux HRT ont enfin réussi à se qualifier dans les 107% et auront le plaisir de ne pas devoir plier bagages dès le samedi soir.


Actions

Information

One response

24 03 2012
CIRCUITS : CALENDRIER 2012 « Radio Paddock

[…] Essais Qualifications Course […]

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :