Briefing par Bruno Senna – GP de Belgique

30 08 2012

Des variations d’altitude alliées à une météo des plus versatiles font de Spa une classique imprévisible, avec des départs chaotiques quasi garantis…

Spa est une de ces pistes qui vous coupent le souffle – en raison des nombreux changements d’altitude. Quand vous foncez vers Eau Rouge et que vous voyez le dénivelé, vous vous dites : ‘Waouh, comment est-ce possible ?’ Derrière la télé, vous ne pouvez pas réellement vous rendre contre à quel point cette piste est un défi.
Spa est un tracé fluide, avec des virages à haute vitesse et d’autres plus lents – un bon équilibre en somme. C’est un de ces circuits que tous les pilotes affectionnent. C’est même mon préféré pour tout dire. J’apprécie presque autant Suzuka, mais je trouve que ce dernier gagnerait à être plus large, ne serait-ce que d’un mètre, au vue des vitesses qu’on peut y atteindre.
De nombreuses personnes disent que Pouhon est à présent le virage le plus épineux – et non Eau Rouge – mais je ne suis pas d’accord. Je pense que la zone la plus délicate à négocier correspond aux virages suivant Les Combes. Le secret est de freiner avant de prendre Malmedy puis de décélérer dans la descente jusqu’au droite (Rivage) puis gauche qui suivent. Ces deux virages sont difficiles. Ils sont un peu plus lents mais des bosses sont placées sur la trajectoire. Et bien sûr, quand la piste est mouillée, c’est très glissant.
Ici, les matins de course, peu m’importe qu’il fasse bon ou mauvais. De toute façon, la météo est tellement changeante qu’en cinq minutes vous pouvez passer d’un magnifique beau temps à un ciel gris et pluvieux. Mais Spa reste toujours une piste à part, qu’elle soit sèche ou détrempée. C’est plus agréable  de courir sur le sec bien sûr, mais les courses sur le mouillé sont toujours fantastiques ici.

L’an passé, Spa fut l’occasion pour moi de reprendre du service et je m’y étais qualifié 7e, mais la course ne fut pas du même acabit. Ca faisait quelques temps que je n’avais pas couru en F1, et je n’avais jamais pris l’épingle de La Source avec le réservoir plein auparavant. En fait, on n’avait pas roulé du weekend avec le plein vu qu’il avait plut le vendredi. Ca faisait trop d’incertitudes et j’ai malheureusement fait une erreur.
C’est toujours un peu le chaos au premier virage, il y a de la confusion, des voitures qui s’accrochent, des ailerons avant qui se perdent ça et là, mais ça fait partie du jeu. Ce défi est présent depuis les années 80. Qu’importe les modifications apportées au virage, il est évident qu’une épingle placée juste après le départ et où se présentent tant de bolides au même moment entraine malheureusement des accidents.

Le lieu phare du circuit

Le lieu phare du circuit est bien évidemment l’impressionnant enchaînement du Raidillon et d’Eau Rouge, peu après le début du tour, mais certains estiment que cette portion n’est plus ce qu’elle était. Pouhon, le gauche ultra rapide (virage 10), situé en bas d’une colline, reste lui toujours aussi excitant.

Le Raidillon et Eau Rouge, juste après la ligne de départ et l’épingle de La Source.

L’endroit idéal pour dépasser

Le meilleur endroit pour dépasser correspond à la chicane des Combes (virages 5 et 6), après la longue pleine charge qui suit l’épingle de La Source et qui passe par Eau Rouge puis la ligne droite de Kemmel au sommet. La zone de DRS était placée là l’an passé, rendant cette section encore plus propice aux dépassements.

La longue ligne droite de Kemmel (en bas) débouche sur la chicane rapide des Combes.

F1 Racing n° 163, Septembre 2012


Actions

Information

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :